La Messénie : région de Grèce oubliée jusqu’à ce jour

Cette région du Sud-Ouest du Péloponnèse a longtemps été « oubliée » du tourisme de masse à cause de son infrastructure routière. Aujourd’hui, grâce à la nouvelle autoroute allant d’Athènes au Péloponnèse et l’aéroport de Kalamata, on peut facilement accéder aux sites inscrits à l’UNESCO ou aux magnifiques plages du Golfe de Navarino ou aux villages typiquement grecs ou dans ces parcs naturels classés.

Voyage en Messénie      

Voidokilia : top 50 des plus belles plages du monde et peut être la plus belle du Péloponnèse

Cette baie, citée dans l’Odyssée d’Homère, dont la traduction est « panse de vache », semble avoir été tracée par un compas. On dirait une lettre Omega géante. L’entrée de la baie est protégée du vent par 2 promontoires rocheux. Sur la gauche, au sommet du promontoire de Koryphasion a été bâti un château et dans les rochers au-dessous, se trouve la caverne du roi Nestor qui venait y abriter son bétail. On dirait que la nature a voulu cacher cette plage grâce aux dunes de sable qui l’entourent. Si vous prenez le sentier pédestre vous pouvez arriver au château de Paliokastro et de là admirer un magnifique panorama avec la baie de Navarino, où les tortues de mer Caouannes (Caretta Caretta) viennent pondre leurs œufs dans le sable,  et la lagune de Divari-Gialova un des marécages les plus importants d’Europe et abritant des centaines d’espèces d’oiseaux.

Des 270 espèces d’oiseaux au caméléon africain : une faune protégée

Le littoral et les marécages de la lagune Divari-Gialova  ont été classés en zone Natura 2000 (site à protéger écologiquement ». Les hérons, les aigles royaux, les ibis roses, les aigrettes et autres oiseaux migrateurs viennent dans cet endroit magnifique avant de repartir vers de nouveaux rivages. Autre curiosité : le caméléon africain, espèce menacée, qui change de couleur de peau selon qu’il est stressé ou zen !

Et la « cuisine » dans tout cela ?

Vous aimez la cuisine grecque ? Alors n’hésitez pas à prendre des cours en compagnie des « mères » locales, à Pylos, joli port de pêche. Elles vous feront réaliser de délicieux tzatziki au concombre cueilli du matin, ou bien cette espèce de ratatouille cuite au four, le tourlou, aux arômes généreux ; ou encore les tomates et œufs à la grecque, ou les beignets sucrés. Et si vous préférez goûter cette vraie cuisine grecque, rejoignez le village de Kefalovrysi où la gentillesse, la générosité du patron du restaurant « En Ripesi » seront aussi agréables (le mot est faible !) que les plats qui se succèderont.

 L’huile d’olive : le nectar des Dieux

Et si vous partiez en Grèce en fin de saison ? Vous profiteriez des prix attractifs et vous pourriez aider les oléiculteurs à la récolte des olives dont la principale variété est l’olive Koroneiki. En effet, la Messinie est la première région grecque à fabriquer l’huile d’olive et cela se comprend vu que les collines sont plantées d’oliviers à perte de vue ! Les connaisseurs disent que son huile est l’une des meilleures au monde. Vous pourrez la déguster avec, pourquoi pas, de la feta ou autre nourriture !

La Neda : fleuve du Péloponnèse prenant sa source au mont Lycée

Avant de se jeter dans le golfe de Kyparissiakos, ce petit fleuve de 32km traverse le Péloponnèse et l’Arcadie. Tantôt tranquille, tantôt déchainé lorsqu’il se transforme en cascades à travers de spectaculaires gorges. Le nom de Neda vient de la mythologie : selon la légende, la nymphe Neda ainsi que ses sœurs auraient été les nourrices de Zeus. Attention ! Pour arriver jusqu’au gorges, il vous faudra prendre des petites routes sinueuses et marcher 20 minutes pour arriver à la première cascade. Mais quel spectacle !

MYKENES : berceau de la civilisation messène

C’est l’un des sites les mieux préservés. On y trouve, outre ses 9km de murailles renforcées de nombreuses tours, les restes d’un théâtre et une énorme fontaine ainsi que les vestiges de l’agora. On trouve également un stade monumental très bien conservé. A environ 10km de la ville de Pylos, le Palais de Nestor est un autre site important à visiter. Ce monument, datant du 13è siècle avant J.C. est dédié au roi Nestor, dit le sage, et contient des inscriptions en linéaire B. Au 15è siècle, la république de Venise a pris possession, autour de la baie de Navarino de plusieurs forteresses dont celles de Koroni  et de Méthoni qui constituent les joyaux de la région. Kastro, la forteresse construite à proximité de la mer est assez bien conservée et possède des bas-reliefs avec le lion de Saint Marc, emblème de la ville de Venise.

Vous aimez le golf ? Alors c’est à Navarino Dunes qu’il faut aller

C’est actuellement le plus réputé des sites de golf européens. The Dunes Course et the Bay Course, les 2 parcours de golf de 18 trous, font partie d’un complexe touristique avec deux hôtels (The Romanos et The Westin Resort) et un spa. Ce projet préconise le bénéfice de la communauté locale et le respect de l’environnement. C’est le capitaine Vassilis Constantakopoulos qui en a eu l’idée. Pourquoi ne pas se « poser » dans cet endroit ?