10 bonnes raisons d’aller en Autriche

Pays grand comme 2 fois la Suisse, L’Autriche évoque pour beaucoup une nature prodigieuse : les lacs, les forêts, les massifs montagneux des traditions et des coutumes encore encrées. Pour d’autres, ce sont les villes comme Vienne, Salzbourg, Innsbruck, Graz, porteuses de rêves, de romantisme et…de musique. Evadez-vous, le temps d’un week-end et ensuite vous reviendrez visiter le reste car ce pays est magnifique.

voyage autriche

1. Vienne : la capitale cosmopolite

Il y a un peu plus de 100 ans cette ville était la capitale d’un des Etats les plus puissants du continent européen à l’image de Londres ou Paris. Son patrimoine considérable accumulé pendant 6 siècles par la dynastie des Habsbourg, est encore visible dans cette ville. Un grand week-end vous permettra de commencer à admirer cette très belle ville.
Les parcs : dans Vienne, plusieurs parcs vous invitent à la promenade. Le plus grand, Le PRATER, vous prendra une journée si vous voulez en faire le tour. Profitez des manèges et des montagnes russes ainsi que de la grande roue. Cette ancienne réserve de chasse impériale a une superficie de 7 km². Le BELVEDERE, où les dames en fourrures et les dandys se donnaient rendez-vous, jadis, vous permettra d’admirer le pavillon Otto Wagner, ancienne station de métro qui a constitué l’exemple d’un art nouveau avec ses structures métalliques et ses motifs floraux. SCHÖNBRUNN, enfin, à l’extérieur de Vienne, où le parc est une pure merveille : 4000 plantes vivent dans la serre à palmiers et des fleurs et des arbustes des 4 coins du monde ont été rapportées grâce aux expéditions commandées par les Habsbourg.

Les bâtiments : LA CATHEDRALE SAINT ETIENNE : joyaux du 16 et 17ème siècles, le Maître-Autel et la chaire, se cachent sous les toits polychromes de cette église. Dans BERMUDA-DREIECK, se trouve la synagogue, la seule qui ait échappé à l’effroyable « nuit de cristal » en 1938. HASS-HAUS : bâtiment controversé construit en 1990, en verre et marbre, permet d’avoir une vision sur le quartier Graben depuis son restaurant panoramique. BALLGASSE : maison construite dans le quartier de la Kärntner strabe (artère commerçante du centre-ville) a été réhabilitée en 1998 et accueille des ateliers et des galeries d’artistes. PALAIS FERSTEL : près de la place Am Hof (à la cour) est entouré d’autres palais aussi magnifiques. Ce quartier était le plus aristocratique de Vienne. LA HOFBURG : palais mythique qui compte 18 bâtiments et une vingtaine de cours fut le siège de la monarchie. 2600 pièces composent ce palais et vous ne pourrez en voir qu’une infime partie mais quelle partie ! Concentration de chefs-d’œuvre et musées exceptionnels comme celui des chevaux lippizans que vous pouvez voir en séances d’entrainement 2 jours par semaine ou le fameux KHM (musée historique). C’est dans ce palais de La Hofburg et dans celui de Schönbrunn que vous suivrez les traces de SISSI, impératrice très belle mais aussi très malheureuse par les drames successifs dans sa vie privée.

2. Les cafés de Vienne : aussi célèbres que les monuments

HAAS & HAAS (stephansplatz) : salon de thé où toutes sortes de thé sont présentes vous avez une sélection de cafés, de pâtes de fruits, biscuits « maison ». DEMEL ( Kohlmarkt 14) : prestigieux confiseur de Sissi (elle consommait leurs langues-de-chat) qui livre sa Linzertorte dans le monde entier. CAFÉ CENTRAL (Herrengasse 14) :situé à l’intérieur du palais Ferstel, ce café propose une Palatschinke à l’abricot délicieuse. DEMMERS Teehaus (mölkerbastei 5) : Leur Apfelstrudel est un pur délice ainsi que leur Obstgarten(gâteau de fruits). GRIENSTEIDL (Michaelerplatz) ou « folie des grandeurs », avant d’entrer dans la Hofburg allez prendre un « Maria Theresia »qui est un double moka avec de la liqueur d’orange et de la crème fouettée. C’est le 1er café littéraire de Vienne. Enfin, le café SACHER (en face de l’opéra) dans l’hôtel du même nom, pour goûter la fameuse sachertorte, gâteau au chocolat inventé par Mr Sacher. D’autres cafés typiques sont à découvrir le long des rues.

3. Gastronomie viennoise

Nous avons vu les cafés mais les restaurants sont aussi importants. Les Autrichiens sont des gourmands et des gourmets. Mettez-vous au régime avant de partir ! KUPFERDACHL (vers la synagogue) : tous les grands classiques de la gastronomie viennoise sont servis dans ce restaurant réputé pour sa cave et son cadre opulent. Chez PLACHUTTA (quartier Stubenviertl) vous dégusterez les meilleurs Schnitzel et Tafelspitz de la ville. Le WITWE BOLTE (quartier spittelbertg) est un restaurant où les touristes et les viennois sont au coude à coude pour manger une cuisine de grand-mère. La cuisinière de ALTE BACKSTUBE vous concocte des plats autrichiens très riches. Au STOMACH (quartier Alsergrund), dans un jardin qui fait rêver, vous dégusterez des mets qui sont des produits naturels qui fondent en bouche. Comme pour les cafés, Vienne regorge de restaurants.

4. L’Autriche HORS Vienne : les paysages et la convivialité

Le pays est divisé en 9 Länder (provinces) et nous allons faire un petit tour dans chacun d’eux

LE BURGENLAND

Endroit le plus à l’est de l’Autriche, cette province lui appartient depuis 1921. Elle forme comme un couloir de 4 km et son histoire appartient aux Croates, aux Hongrois et aux Autrichiens. Une légende dit que « si le monde s’écroulera un jour, il faut aller dans le Burgenland car il s’effondrera 50 ans plus tard ». La région est réputée pour ses vignobles (fête des 1000 vins début septembre), ses nombreux oiseaux et sa tranquillité. Le lac Neusierdler est unique en Europe : sa profondeur ne dépasse jamais 2m alors qu’il mesure 36km de long ! Il est alimenté par des nappes souterraines et il lui arrive de disparaître !

LA STYRIE : « cœur vert de l’Autriche »

Province la plus étendue avec une région très montagneuse, une autre forestière et enfin la dernière, où de douces collines avec les coteaux chargés de vignes ressemble à la Toscane. GRAZ est la 2ème ville d’Autriche. Elle possède 3 universités réputées et une riche vie culturelle. Très romantique elle a été capitale européenne en 2003. Le centre historique est piéton et vous pouvez admirer ses toits rouges, son style baroque et ses nombreuses cours intérieures. Dans les environs, le château d’Eggenberg est un des plus beaux de Styrie. Il a été édifié par des architectes italiens au 16è siècle. Les haras de Piber où sont élevés les célèbres chevaux lippizans. Le château de Riegersburg est situé sur un impressionnant rocher à pic.

LA CARINTHIE

Région la plus méridionale où se trouve la plus grande étendue de forêts, profite d’une curiosité géophysique qui fait que les eaux de ses 1270 lacs sont chaudes ! C’est devenu la côte d’Azur de l’Autriche et l’endroit où Brahms venait composer.

LES TYROLS

a. Oriental, résultant des bouleversements politiques après la guerre de 14-18 possède des sites romains et surtout la route du GROSSGLOCKNER qui relie Lienz à Salzbourg. C’est la route la plus élevée d’Autriche et les panoramas sont grandioses avec le glacier du même nom (3797m) et le Pasterze. Avec plus d’1 million de personnes par an qui empruntent cette route, c’est, avec Schönbrunn, le site le plus visité. ZELL AM SEE : importante ville-carrefour au bord du lac aux eaux d’un bleu intense. Très touristique été comme hiver (pour le ski) ses chalets aux couleurs vives sont autour d’une tour du 12è siècle. LES KRIMMLER WASSERFÄLLE : plus hautes chutes d’Europe en 3 cascades de 380m. On les atteint à pied, prévoyez 3h aller-retour.
b. Septentrional, symbole de l’Autriche pour son folklore, ses traditions et son architecture en bois. 700 sommets de plus de 3000m, glaciers, alpages et forêts recouvrent cette région. KITZBÜEL sur les bords du Schwarzsee, l’un des plus beaux lacs de baignade des Alpes, est une ville moyenâgeuse réputée pour sa compétition mondiale de ski, le Hahnenkamm. INNSBRUCK, autre station de ski, est, avec Grenoble et Bolzano, une grande citée alpine. Les façades des maisons sont peintes avec des motifs floraux depuis le moyen âge. L’été c’est le VTT qui prédomine sur toutes les autres activités. SANKT ANTON AM ARLBERG : petit village typique qui est l’une des stations de skis les plus importantes, a accueilli les championnats du monde de ski alpin. Dans tous ces villages, vous pouvez louer une chambre d’hôte et vous serez accueillis comme des princes! Et surtout, prenez le téléphérique à 3 cabines et vous ne serez pas déçus par le coup d’œil à 360° au sommet !

LE VORALBERG

Région la plus petite et la plus occidentale de l’Autriche, plus proche des suisses que des viennois. Si vous aimez la nature, prenez la route de La Silvretta qui vous mènera de Ischgl (station de ski) au barrage le Silvretta-stausee. Vous traverserez de magnifiques villages dans les vallées avec des petits lacs, des forêts, des alpages où les bovins paissent tranquilles. La ville de Feldkirch est classée monument historique et son centre-ville médiéval a conservé un charme intact. Une fête du vin grandiose a lieu en juillet. De longues tables et des bancs sont disposés sur la place centrale et on boit, on mange et on chante toute la nuit. C’est comme un « heuriger », sorte de guinguette qui fleurit de partout dans toute l’Autriche aux beaux jours et ou toutes les classes sociales se mélangent avec les touristes ce qui permet à ces derniers de rencontrer les autochtones ! A Bregenz, à l’extrémité du lac de Constance, se déroule un festival de musique qui a acquis une réputation internationale.

LE PAYS DE SALZBOURG

C’est l’une des plus jeunes régions rattachées à l’Autriche (début du 19è). De son passé de principauté ecclésiastique elle a gardé une atmosphère italienne surtout dans la ville de SALZBOURG où il vous faudra grimper à la forteresse de Hohensalzboug pour admirer la ville avec ses clochers baroques le long de la rivière salzbach. C’est dans cette ville qu’est né Mozart et où que vous vous dirigiez le long des ruelles ou des places, vous serez de plus en plus sentimental ! Si vous voulez assister au Festival Mozart, où les plus grands chefs d’orchestre se sont succédés depuis 1960, de fin juillet à fin août, vous devrez réservez vos places au moins 6 mois à l’avance ! Aux environs de Salzbourg, le château de HELLBRUNN vaut le détour pour ses visites du parc avec ses innombrables fontaines où des jeux d’eau facétieux vous seront proposés : je vous laisse la surprise de les découvrir! A BAD DÜRNBERG la visite de la mine de sel est très intéressante : on descend par des toboggans en bois et on se promène le long des galeries où des outils anciens sont exposés, on peut faire une mini balade dans une barge sur le lac et l’accompagnateur rappelle qu’en 1573 et 1616, 2 hommes Celtes ont été retrouvés conservés dans le sel! BADGASTEIN est une station thermale réputée depuis le 15è siècle. On y vient pour ses rhumatismes, son arthrose ou tout simplement pour se ressourcer grâce à son eau de source qui doit sa vertu à un gaz rare, le radon.

LE SALZKAMMERGUT

Vierge de toute pollution, cette vaste région à cheval sur 3 provinces offre pour les passionnés de nature des activités comme les balades à pied, en bateau, en VTT ou de l’escalade, du parapente et autres. Chaque lac possède sa couleur qui va du vert émeraude en passant par le vert pâle ou le bleu clair. Les paysages sont changeants : vous avez des collines douces et aussi des montagnes abruptes qui tombent dans les lacs. Les romains appréciaient déjà cette région et avaient appelé le lac Traunsee : Lacus Felix (lac de la félicité). Plusieurs lacs se partagent les vacanciers. Les plus importants sont : Mondsee un des plus longs d’Autriche dont les abords sont aménagés en terrasses, Traunsee où le village de Traunkirchen est adorable et vraiment c’est la félicité que de vivre ici, Wolfgangsee avec le village de Sankt Gilgen tout droit sorti d’une opérette, où est née la mère de Mozart, Hallstatter see, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, dont les maisons sont tellement serrées que l’on a l’impression que certaines sont poussées à l’eau par celles qui les suivent et elles se retrouvent sur pilotis. Mais toutes les rues, venelles, passages vers des placettes mignonnes à croquer. C’est le village que vous aimerez.

LA HAUTE AUTRICHE

Possède une grande partie du Salzkammergut. Au nord, vers le massif de bohême, on trouve un plateau vallonné avec une vie rurale intacte. Par contre, une région dynamique et industrielle s’étend autour de Linz. Malgré que ce soit la principale ville industrielle d’Autriche, elle a su garder ses usines hors la ville. C’est une ville jeune puisqu’universitaire qui se découvre à pied et où l’on vient du monde entier, lorsqu’on est mélomane, au « nuage musical de Linz » pour écouter les symphonies de Bruckner. Dans les environs vous découvrirez de jolis villages où vous pourrez vous restaurer. Vous pouvez également, à 20 km de Linz, si vous avez le cœur bien accroché, aller visiter le camp de concentration de Mathausen à 4 km du village du même nom aux maisons aux façades rococo.

LA BASSE AUTRICHE

Berceau de l’Autriche, les romains en avaient fait la frontière de leur empire. Elle présente une grande variété de paysages : vaste plateau vallonné avec des forêts au nord, à l’est une terre vinicole (60% du vin autrichien), la magnifique vallée du Danube au milieu, au sud, premiers sommets alpins avoisinant les 2000 mètres. Une balade le long des vieilles rues de Sankt Pölten vous révèle une architecture baroque. Que vous retrouverez dans l’abbaye d’Herzogenburg à quelques km. Lorsque vous arrivez dans la vallée du Danube vous êtes envouté. Allez voir le château d’Artstetten où est enterré François-Ferdinand, l’archiduc assassiné à Sarajevo. Continuez le long des boucles du Danube pour arriver à Pöggstall, au cœur des grandes forêts où l’on hume le gibier. Continuez et vous entrerez dans Dürnstein, adorable village où la route passe en dessous pour ne pas troubler sa quiétude. Richard Cœur de Lion y resta prisonnier près de 2 ans suite à une dispute avec le duc Léopold 5. A Krems, capitale viticole, vous admirerez les belles demeures, les hôtels particuliers. N’oubliez pas, chez les producteurs, de goûter le vin Grüner Veltliner en mangeant des charcuteries maison et du Frischer Landkäse, fromage frais.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer